Dans les espaces de Teamlab

Vendredi 18 mai 2018, les élèves d’arts plastiques et des clubs manga ont visité l’exposition du collectif japonais TeamLab à La Villette.

https://lavillette.com/evenement/teamlab/

https://www.teamlab.art/e/lavillette/

L’exposition monographique du collectif d’artistes TeamLab est accueillie dans la Grande Halle de La Villette dans le cadre des manifestations « Japonismes 2018 : les âmes en résonance » célébrant le 60ème anniversaire des relations diplomatiques entre la France et le Japon et le 50ème anniversaire de l’ère Meiji qui engagea le Japon dans un développement moderne ouvert à l’Occident.

Retrouver l’ensemble du programme sur le site : https://japonismes.org/fr/

Le collectif TeamLab, fondé en 2001 par Toshiyuki Imoko, réunit aujourd’hui environ 400 artistes numériques, associés à plusieurs équipes pluridisciplinaires : architectes, programmeurs, mathématiciens, ingénieurs. Cet été 2018, un musée leur sera consacré à Tokyo, ultime reconnaissance du travail expérimental « ultractechnologiste » de ce collectif spécialisé dans les projets immersifs et interactifs.

Les Secondes ont pu s’émerveiller des métamorphoses continues des figures ; les Premières ont complété leur approche des passerelles entre arts plastiques et arts vivants ; les Terminales ont eu l’occasion de mesurer l’importance du travail en collectifs ; les élèves passionnés de mangas ont eu la joie de retrouver des univers japonais familiers. Tous ont expérimenté les espaces mouvants et interactifs de l’exposition : promenades sans orientation définie parmi les fantômes aimables de samouraïs, calligraphies environnantes, animation de leurs coloriages d’animaux…

Nous avons même vu évoluer un crocodile nommé Fragonard !

Le crocodile Fragonard par Mélanie

Certains ont cadré quelques moments de grâce, d’autres ont écrit des poèmes…

Chacun a réfléchi aux formes et enjeux de ces œuvres : messages voulus par les artistes, sujets traditionnels japonais, relations ambiguës à la vie biologique, esthétique issue des moyens technologiques, modes d’implication des visiteurs, qualités de l’immersion et des effets sensoriels…

Beaucoup sont revenus étonnés de l’expérience, heureux d’avoir vécu certaines installations (la palme des élèves allant à l’immersion dans la vidéo environnante Corbeaux chassés et chasseurs), sans perdre leur sens critique.

Quelques photographies :

Chercher, dévier, réunir, par Mélanie

Fleurs et papillonnements par Clémentine

Un monde somptueux né des ténèbres, par Mélanie

Un monde somptueux né des ténèbres, par Mélanie

Corbeaux chassés et chasseurs par Mélanie

Fleurs et papillonnement, par Clémentine

Fleurs et papillonnement, par Mélanie

La cascade par Mélanie

La cascade remaniée par Clémentine

Graffitti Nature par Clémentine

Vie transitoire par Maureen

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur le chemin de la mer, par Mélanie

L’immersion dans les fleurs ! par Mélanie

Montage par Maureen

Montage vidéo par Océane

 

  • La paix peut exister même sans autorité.
  • Corbeaux chassés et chasseurs de corbeaux.
  • Fleurs et papillonnements.
  • Graffiti Nature.
  • Univers de particules d’eau.
  • Les fleurs et les gens ne peuvent être contrôlés.
  • Chercher Dévier Réunir.
  • Vie transitoire.
  • Animaux et personnes dansant au-delà des frontières.
  • Sur le chemin de la mer.